Rechercher
  • Cécile, diététicienne

Constipé, que faire ?

Mis à jour : mai 22

Le mécanisme :

Avant de vous jeter sur les médicaments laxatifs, vérifions ensemble si vous connaissez la cause de vos soucis :

  • intestin paresseux, physiologiquement lent, parfois à cause de l'abus passé de laxatifs (diminuant le réflexe de défécation)

  • régime restrictif actuel, privé de féculents et de fruits

  • diabète, hypothyroïdie, maladie de Parkinson, dépression

  • prise d'anti-dépresseurs, d'antitussifs ou supplémentation en fer

  • immobilisation prolongée (baissant le tonus musculaire)

Qu'est ce qu'on fait ?

Des mesures hygiéno-diététiques peuvent améliorer la situation. Si les symptômes persistent, il est important de consulter votre médecin traitant pour écarter une pathologie lourde.

  • Bouger !

C'est mécanique : si on reste assis trop longtemps pour travailler, le bas-ventre manque de mobilité. Marcher 30 minutes par jour est le minimum. Jardiner, faire le ménage, courir, faire du sport, ce serait encore mieux. Un petit massage du ventre sous la douche ? Pourquoi pas.

  • S'hydrater

Correctement répartie sur l'ensemble de la journée, l'eau va jouer un rôle dans la progression des fibres et participer activement à la réhydratation des selles. Mais trop d'eau de boisson provoque des ballonnements. Penser à d'autres sources de liquides.


Thé, café, tisane, jus de fruits avec pulpe, jus de légumes, soupes. Les eaux riches en magnésium ont un effet sur la motilité intestinale : en France, Contrex et Hépar. Aux Etats-Unis, c'est plus compliqué, les valeurs nutritionnelles ne sont pas toujours indiquées.

Un verre d'eau glacée à jeûn au réveil reste un bon truc.

  • Consommer des aliments riches en fibres

Attention, fibres ne veut pas seulement dire légumes. Les fibres alimentaires favorisent la laxation en augmentant la teneur en eau, la plasticité des selles et la fréquence de l’exonération. Les fibres solubles (celles des féculents) sont rapidement fermentées par le côlon et se gorgent d'eau. Les fibres insolubles (celles des légumes) ne sont pas digérées mais favorisent l'élimination en "agressant" un peu la paroi intestinale.


Féculents complets : pain complet, muesli complet, pâtes complètes et riz complet, légumes secs (lentilles, haricots rouges et blancs, pois chiches...)


Fruits et légumes : de préférence al dente, en gros morceaux, non épluchés. Fruits secs (pruneaux, raisins, figues...). Confitures de fruits avec morceaux. Fruits oléagineux (noix de coco, noisettes, amandes...). Le chocolat aux raisins et noisettes est un must !


Viandes riches en collagène, à cuire longtemps : dans le boeuf : gîte, noix, macreuse, paleron, collier, basse côte, plat de côte, poitrine, jarret, queue. Epaule, côté, collier, poitrine de veau, mouton, agneau et porc.


  • Consommer des régulateurs de transit naturel

Les yaourts (grâce aux bactéries lactiques), le lait (grâce au lactose qui participe au développement de lactobacille dans l'intestin), les huiles végétales qui jouent un rôle de lubrifiant.

  • Eviter quelques aliments

Les produits raffinés sont très pauvres en fibres et nuisent à l'évacuation des selles : le pain blanc, les féculents instantanés tels que le riz et les pâtes cuisson rapide, les céréales petit déjeuner, les préparations à base de pommes de terre, les biscuits et gâteaux du commerce.

  • Travaux pratiques

Mâcher longtemps pour préparer la digestion.

Déclencher le réflexe exonérateur même si on n'a pas envie : s'asseoir tous les jours sur les toilettes après le petit-déjeuner. Ne pas hésiter à adopter la position que l'on aurait dehors dans l'herbe... ou trouver des toilettes à la turque : position physiologique assurée !

  • Personnalisation

Si vous ne vous y retrouvez pas dans ces conseils, si votre régime ne permet pas de suivre ces recommandations, n'hésitez pas à me contacter pour une prise en charge personnalisée.




129 vues

©2018 by Cécile, French Diet. Proudly created with Wix.com