Rechercher
  • Cécile, diététicienne

Comment limiter les crises de goutte ?

Vous avez des poussées régulières de goutte et vous voulez accompagner le traitement médicamenteux ? Une bonne prise en charge diététique va vous aider.


La goutte, une maladie métabolique

Cette maladie rhumatismale inflammatoire est une des conséquences de l'hyperuricémie chronique, un dysfonctionnement du métabolisme qui provoque un excès d'acide urique dans le sang. L'hyperuricémie est asymptomatique mais les poussées soudaines de goutte sont très douloureuses. L'acide urique se dépose sous forme de cristaux dans les articulations, bien souvent dans le gros orteil.


L'acide urique, c'est quoi ?

C'est une molécule fabriquée par le corps et aussi le résultat du métabolisme des purines apportées par l'alimentation. L'acide urique est éliminé par les reins et par les intestins. L'excès d'acide urique est donc soit lié à une surproduction de l'organisme, soit à un problème d'élimination.


En pratique, on fait quoi ?

  • Perdre du poids

Une petite réduction pondérale entraîne tout de suite une amélioration de tous les troubles du métabolisme ! Une bonne alimentation équilibrée fera l'affaire, mais en veillant à limiter les produits listés en-dessous.

  • Eviter les aliments riches en purines

Viandes rouges, poissons, abats, charcuterie, anchois, chocolat, champignons.

Pour remplacer les viandes et poissons mais conserver un bon apport en protéines, penser aux produits laitiers et aux oeufs.

  • Eliminer les produits responsables de l'inflammation

L'idéal est de stopper l'alcool. L'alcool entraîne une production de lactate qui entre en compétition avec l'acide urique au moment de la filtration rénale. Comme le rein n'a pas la capacité de tout éliminer, l'uricémie augmente ! La bière est l'alcool à bannir en priorité.

  • Faire une cure de diurèse

En d'autres termes, il faut éliminer et diluer les urines ! Boire 2 à 3 litres d'eau par jour, bien répartis sur la journée, en particulier des eaux bicarbonatées qui évitent la formation de calculs. En pratique : Badoit ou Vichy.


Les règles hygiéno-diététiques ne se substituent pas au traitement médicamenteux.

Contactez votre diététicienne préférée pour une prise en charge personnalisée !






65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout